vendredi, septembre 15th, 2017

Santé et beauté et intelligence : Vive les graisses et les formes

La science est souvent malicieuse. Elle vient une fois de plus nous prouver que le monde est une somme de choses et de connaissances aussi insolites que merveilleuses. Parfois elle vient nous conforter dans nos désirs, lorsque qu’elle ne bouscule pas nos petites certitudes. Qui pouvait croire qu’il y aurait du bon à avoir un gros bon popotin, si l’on veut flirter avec l’intelligence ? Les amoureux des grosses fesses vont pouvoir se justifier à bon compte…

Les gros culs et la génétique : le bon héritage

C’est une étude plus que sérieuse qui nous le dit. Les femmes avec des belles formes, bien affirmées aurait une certaine prédisposition à faire des bébés très intelligents. C’est ni plus ni moins ce que vient conforter une longue et sérieuse étude menée par les chercheurs de la prestigieuse université de Pittsburgh.
En effet, ces derniers ont découvert que l’essor et la croissance du cerveau des bébés ou du fœtus dépendaient pour l’essentiel des matières grasses situées dans les épaules des femmes, dans les cuisses de leur mère , et dans toutes les parties dotées d’une belle réserve de graisse.

 

Les grosses fesses sont aussi sexuelles que savantes

En conséquence de quoi, la graisse n’a pas toujours le mauvais rôle. Comme nous dit cet étonnant article scientifique que publie le Sunday Times, cela va rassurer de milliers et de milliers de femmes qui font de la forme de leurs fesses, un élément essentiel de leurs attraits et de leur charme.
Pour ceux qui pensaient associer gros culs et grosse libido de façon automatique et primaire, il va falloir réfléchir par deux fois. Cet appendice de reine que sont les grosses fesses a une fonction autrement plus noble, plus exaltante et moins « sexe ». Comme nous avions un peu trop tendance à le penser. Même sans oser trop le dire…Parce que c’est désormais acté, la fameuse culotte de cheval qui fait tant de soucis aux femmes est un atout, une réserve d’énergie pour alimenter le savoir et l’intelligence de nos fœtus.
Quand on vous dit que la science est révolutionnaire. Kim Kardashian est sûre d’une seule chose désormais : ces rejetons risquent d’être des savants et des professeurs HAVARD. Quel beau pied de nez. Et l’autre reine du beau cul, la Nikki Minaj, elle va enfanter d’un futur Descartes ? Rien n’est moins sûr. Attendons de voir. Tout est permis. N’est-elle pas elle-même un génie du son et des dancefloors ?
Nouri Myriam

Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *